Économie

Retour de la BAD à Abidjan : les modalités entérinées fin mai

Annoncé depuis la fin de la crise politico-économique en Côte d’Ivoire, le retour de la Banque africaine de développement à Abidjan prend forme. Les détails seront entérinés au cours des prochaines assemblées annuelles de la BAD qui se tiendront à Marrakech fin mai.

Par
Mis à jour le 9 mai 2013 à 12:33

Le siège de la BAD, à Abidjan, avant les travaux faits en ce moment. © AFP

Les modalités du retour en Côte d’Ivoire du siège de la Banque africaine de développement (BAD), délocalisé à Tunis depuis 2003 en raison de l’insécurité et de l’instabilité politico-militaire en Côte d’Ivoire, seront « entérinées » lors des assemblées annuelles à Marrakech du 25 au 31 mai, rapporte l’AFP, citant un haut responsable de l’institution panafricaine. « Nous ne sommes plus dans une phase de projet mais dans la mise en oeuvre de quelque chose qui a été préparé. La feuille de route sera ainsi entérinée à Marrakech par le conseil des gouverneurs », a déclaré lors d’une conférence de presse le conseiller spécial du président de la BAD, l’ex-Premier ministre burkinabé Youssouf Ouedraogo.
 
Quel rôle pour Tunis ?
Un premier groupe de salariés retournera à Abidjan d’ici fin 2013, dans un bâtiment provisoire mis à disposition par le gouvernement ivoirien. « Nous avons quitté notre siège d’Abidjan il y a une décennie et il y avait des travaux à effectuer, notamment de désamiantage », a-t-il noté. Les travaux, qui battent leur plein, devraient être achevés « dès la fin de cette année ».
Tunis, où la BAD compte à ce jour plus de 2 000 employés, devrait continuer à jouer un rôle important pour l’institution panafricaine. Le rôle que devrait jouer la capitale tunisienne dans le futur n’a toutefois pas encore été précisé.

 

Avec AFP