Archives
Tunisie, (r)évolution verte

Cet article est issu du dossier

Tunisie, (r)évolution verte

Voir tout le sommaire
Archives

Le privé fédère ses efforts

Mis à jour le 17 novembre 2009 à 16:09

L’initiative privée se struc­­ture, et la création de consortiums est désormais encouragée et subventionnée à hauteur de 70 % à travers le Fonds de promotion de l’huile d’olive conditionnée (Foprhoc), géré par le Conseil de l’huile d’olive conditionnée. En 2007, quatre poids lourds du secteur, dont Slama huiles (groupe Slama), Huilerie Ben Yedder (groupe Amen Bank), Medagro (groupe BSB) et Hikma Foods Company, ont créé un Groupement d’intérêt économique (GIE), Mediterranean Olive Oil, pour assurer des veilles technologique et économique, et améliorer leurs performances à l’export.

Cette année, trois producteurs ont été sélectionnés pour leur démarche innovante et leur engagement en matière de développement durable par la Coopération technique allemande (GTZ), qui les accompagne désormais dans leur approche du marché germanique. Medolea, le domaine Fendri et Gargouri Oil ont en commun un même souci de qualité et une même volonté de l’améliorer par des procédures éco-performantes et des technologies vertes. « Cette opération d’innovation par le marketing, explique Philippe Lotz, responsable de la composante innovation au GTZ, vise à positionner l’huile d’olive tunisienne sur le marché allemand en tant que produit haut de gamme, et de l’y installer de façon durable. »