Politique

Immigration : divergences franco-maliennes

Par
Mis à jour le 2 décembre 2009 à 09:24

Les négociations entre la France et le Mali concernant l’accord de « gestion concertée des flux migratoires » sont au point mort. Alors que le nombre des ressortissants maliens en France est compris entre 100 000 et 120 000 (qu’ils soient clandestins, titulaires d’un titre de séjour ou de la double nationalité), Bamako exige que la situation d’au moins 3 000 sans-papiers soit régularisée. « Ce chiffre est raisonnable, puisque vingt mille personnes, au moins, remplissent les conditions requises en matière de résidence et d’emploi, mais Paris s’y oppose par crainte de créer un précédent », estime une source proche du dossier. Autre pomme de discorde : les types de métiers donnant lieu à la délivrance d’un permis de séjour. La France estime leur nombre à soixante, le Mali voudrait davantage.