Culture

Dans la tête d’un kamikaze

Par
Mis à jour le 30 novembre 2009 à 12:18

Huitième roman du ­peintre, sculpteur et écrivain marocain Mahi Binebine, Les Étoiles de Sidi Moumen sortiront le 6 janvier chez Flammarion, à Paris. Sidi Moumen, c’est ce monstrueux bidonville de Casa­blanca d’où étaient originaires les auteurs des attentats islamistes du 16 mai 2003. Nouvelle coqueluche de l’art contemporain marocain, Binebine, aujourd’hui installé à Marrakech, réussit le tour de force de se mettre dans la tête d’un jeune fou de foot et d’Allah nommé Yachine. Et d’expliquer comment, sur les conseils d’Abou Zoubeïr, il en vient à se faire sauter dans le hall d’un grand hôtel. Dans l’au-delà, le kamikaze s’impatiente : « J’attends toujours les anges. » Un futur best-seller qui devrait rapidement donner lieu à un film.