Société
Quand l’Afrique réinvente ses villes

Cet article est issu du dossier

Quand l’Afrique réinvente ses villes

Voir tout le sommaire
Société

Une charte de qualité

Mis à jour le 30 novembre 2009 à 16:46

Dès l’indépendance, en 1956, le Maroc a mis en place les premiers jalons du processus de décentralisation qui visait à associer la population à la gestion des affaires.

Après la charte communale de 1976, qui a marqué un tournant important dans la gestion locale, la décentralisation a connu un nouvel essor grâce à la réforme engagée par le royaume jusqu’à l’adoption, en 2002, d’une nouvelle charte communale. Cette dernière, complétée l’an dernier, a élargi les compétences des communes et renforcé les responsabilités locales. Elle a permis de donner un réel ancrage à la démocratie de proximité et constitue un véritable saut qualitatif en matière de gouvernance locale, avec, désormais, une orientation plus économique, sociale et culturelle.