Société
Quand l’Afrique réinvente ses villes

Cet article est issu du dossier

Quand l’Afrique réinvente ses villes

Voir tout le sommaire
Société

Sécurité :des caméras qui rassurent

Par
Mis à jour le 1 décembre 2009 à 11:15

La vidéosurveillance à distance est-elle la recette miracle pour endiguer la criminalité et l’incivisme dans les villes ? L’Ivoirien Gervais Amani Assié, patron de Basic Security, une entreprise spécialisée dans ce domaine, en est convaincu. Et il a réussi à ­convaincre l’État ivoirien de le suivre dans la mise en place d’un dispositif de caméras reliées à des centres de contrôle via des réseaux hertziens et de fibre optique.

Basic Security, qui a lancé son produit de vidéosurveillance en mars dernier, collabore déjà avec l’armée ivoirienne pour surveiller les sites stratégiques du pays et, en octobre dernier, a signé un contrat de partenariat avec le district d’Abidjan pour sécuriser les rues, places et lieux publics. L’objectif est d’installer 2 000 caméras de surveillance, dont 300 sont déjà en service, notamment au stade Houphouët-Boigny, à l’abattoir de Port-Bouët, sur les sites servant de décharges illicites ainsi qu’au cimetière de Yopougon, pour éviter les enterrements clandestins.