Politique

Mamalepot au rapport

Mis à jour le 7 décembre 2009 à 12:38

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a l’intention d’associer à la délégation qui l’accompagnera au sommet de la Cemac, prévu le 14 décembre à Bangui, Jean-Félix Mamalepot, l’ancien gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac). Ce dernier, qui devrait être auditionné à huis clos par les chefs d’État des six pays membres, répondra à leurs questions sur les dysfonctionnements internes qui ont permis que des détournements de fonds massifs aient lieu au sein du bureau extérieur de Paris (BEP) de l’établissement. Un exercice pour lequel Mamalepot est a priori la « personne-ressource » idoine, puisque l’essentiel des malversations a eu lieu sous son long règne (1990-2007) et que le BEP dépendait directement de lui.

Par ailleurs, le listing des chèques et virements suspects effectués pendant des années au profit de dirigeants (passés ou actuels) de la Beac à partir du compte que détenait le BEP à l’agence Champs-Élysées de la Société générale n’a pas fini de « parler ». Si l’on en croit les enquêteurs français, il pourrait bien réserver quelques surprises.