Économie

Sénégal : le taux de pénétration du mobile bondit à 94,24%

Sur une population de 13 millions de personnes en 2012, 2 144 818 nouveaux abonnés du mobile sont arrivés sur le marché, d’après le dernier Rapport d’analyse du marché des télécommunications au 31 décembre.

Mis à jour le 10 mai 2013 à 11:00

On estime que 70 % de l’infrastructure 4G africaine est reliée à la technologie Huawei © Vincent Fournier/JA

Le marché de la téléphonie mobile est en plein boom au Sénégal. En 2012, sur une population de 13 millions de personnes, 2 144 818 nouveaux abonnés du mobile sont arrivés sur le marché, portant ainsi le parc total à 11 470 646  abonnés, soit une augmentation de 22,64 %, indique le dernier Rapport d’analyse du marché des télécommunications au 31 décembre. Le taux de pénétration du mobile est à 94,24 %.

Cette croissance fulgurante « révèle le dynamisme de ce segment du marché au Sénégal », lit-on dans le rapport. Les trois opérateurs qui interviennent sur le marché sénégalais ont eu des fortunes diverses dans ce boom. Le dernier venu, Expresso du groupe soudanais Sudatel, a réussi à quasiment doubler son parc en 2012 avec 847 810  nouveaux abonnés alors que Sonatel (Orange de France Télécom), le pionnier, a obtenu un peu plus d’un million de nouveaux abonnés, soit une hausse annuelle de 17 %.

Tigo fait du surplace

Tigo, deuxième opérateur par l’ancienneté, se contente de 262 150 nouveaux abonnés en 2012, ce qui constitue un accroissement de 11 % de son parc. Tigo fait du surplace ; son parc d’abonnés n’a « quasiment pas évolué » au cours du second semestre de 2012. Les offres prépayées représentent presque la totalité du marché à la fin de l’année (99,4 %). Les nouveaux abonnés « prépayés » font 2 132 361 alors que les nouveaux abonnés « postpayés » s’élèvent à 12 457.

#000000;" data-mce-mark="1">