Diplomatie

Laurent Contini pressenti pour l’ambassade de France à Kigali

| Par
L’ambassade de France à Kigali

L'ambassade de France à Kigali © AFP

L’identité du futur locataire de l’ambassade de France à Kigali n’a pas encore été dévoilée officiellement, mais c’est Laurent Contini, l’actuel ambassadeur de France au Zimbabwe, et ancien membre du cabinet de Bernard Kouchner, qui devrait être nommé.

Annoncée le 29 novembre, la reprise des relations diplomatiques entre le Rwanda et la France va logiquement déboucher sur la réouverture leurs ambassades respectives. "Nous venons d’échanger nos ambassadeurs" a déclaré Nicolas Sarkozy mercredi 16 décembre, lors de sa rencontre avec cinq chefs d’Etat d’Afrique centrale.

Côté français, l’identité du futur ambassadeur n’a pas encore été dévoilée. Mais c’est Laurent Contini qui devrait aller rouvrir l’ambassade de Kigali. Actuel ambassadeur à Harare (Zimbabwe), Contini connaît bien la région pour avoir été, de 2001 à 2005, le conseiller politique d’Aldo Ajello, le représentant spécial de l’Union européenne dans la région des Grands Lacs. Il a ensuite été membre du cabinet de Bernard Kouchner, ce qui n’est pas pour déplaire aux autorités rwandaises.

Côté rwandais, c’est Jacques Kabale, actuel responsable juridique du département des ressources humaines de la Banque africaine de développement (BAD), qui a été choisi par le président Kagamé pour le représenter à Paris. Juriste et ancien membre de la Cour constitutionnelle, Kabale est un proche de Donald Kaberuka, le patron de la BAD : il a été membre de son cabinet au ministère rwandais des Finances avant de le suivre à Tunis.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer