Archives

Energie solaire : cinq idées reçues

Par
Mis à jour le 13 janvier 2010 à 08:03

– Le solaire consomme trop d’eau

Plus les turbines des centrales solaires sont refroidies et plus elles sont productives. L’utilisation de circuits d’eau est préconisée près de la mer. Le refroidissement par air, utilisé dans les tours solaires, engendre une déperdition de 10 % à 15 % d’électricité. Cet inconvénient est compensé à l’intérieur des terres, où le soleil est 10 % à 20 % plus puissant. 

– Les tempêtes de sable endommagent les paraboles

Dans le désert californien, les paraboles se replient automatiquement pendant les tempêtes de sable et évitent ainsi les dégâts. 

– Les dunes mouvantes enseveliront les installations

Les zones rocheuses (80 % du désert) seront privilégiées. 

– Le relief accidenté du désert est un obstacle

Les centrales solaires et leurs champs de paraboles sont adaptés aux sols plats. La tour solaire, plus compacte, est idéale pour un sol accidenté, et les paraboles de Fresnel peuvent être installées isolément.

– L’électricité sera réservée aux Européens

C’est la crainte des pays africains et d’experts allemands. Un accord est indispensable pour que l’électricité soit vendue à un prix accessible aux pays producteurs (compensation par l’émission de certificats CO2, écotaxe payée sur les énergies renouvelables par les Européens…).