Société

CAN 2010 : L’effet Le Guen

Mis à jour le 12 janvier 2010 à 14:42

Samuel Eto’o, canonnier des Lions indomptables © AFP

À Yaoundé et Douala, les supporteurs des Lions indomptables commencent à trouver le temps long. Le Cameroun n’a plus remporté de titre africain depuis la CAN de 2002, une éternité pour l’ancienne meilleure sélection du continent.

Mais depuis l’arrivée de l’entraîneur français Paul Le Guen en juillet dernier, l’optimisme a chassé la morosité qui s’était installée au début de la seconde phase des qualifications (un point en deux matchs).

« Son influence technique est positive, et il a su refaire de la sélection quelque chose d’important, se félicite Mboma. L’équipe progresse, son organisation est plus cohérente, elle bénéficie d’un contexte favorable, mais quelques mois supplémentaires n’auraient pas été de trop pour peaufiner certains détails. »

Mboma voit tout de même ses compatriotes atteindre le dernier carré : « Ils ont en Eto’o un buteur extraordinaire, et c’est un plus. Le fait de l’avoir nommé capitaine va sans doute le rendre encore plus responsable et plus fort ! »

Voir la fiche complète de l’équipe du Cameroun.