Politique
Les 100 personnalités qui feront l’Afrique en 2010

Cet article est issu du dossier

Les 100 personnalités qui feront l’Afrique en 2010

Voir tout le sommaire
Politique

Guinée : un avenir si incertain

Mis à jour le 19 janvier 2010 à 15:14

Dans ce dossier

Les 100 personnalités qui feront l’Afrique en 2010

L’année 2010 sera l’occasion ou jamais pour l’opposition guinéenne d’incarner une alternative politique crédible dans un pays qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans le chaos.

Aussi timide que muselée durant le règne de Lansana Conté, elle est sortie de sa réserve quelques mois après l’arrivée au pouvoir du capitaine Moussa Dadis Camara, en décembre 2008.

Depuis les tueries du 28 septembre 2009, qui ont fini de discréditer les putschistes, elle se retrouve en première ligne et face à ses responsabilités. Est-elle en mesure de proposer une sortie de crise et de mettre fin aux rivalités ?

Les trois anciens Premiers ministres – Cellou Dalein Diallo, de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) ; Sidya Touré, de l’Union des forces républicaines (UFR) ; et François Lonseny Fall, du Front uni pour la démocratie et le changement (Fudec) – sont aux avant-postes.

À leurs côtés, Alpha Condé, du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), est le seul à avoir déjà participé à une élection présidentielle (1998). Mais si ce septuagénaire endurci par un long séjour dans les geôles de Conté est leur aîné, il n’est pas leur leader. Tous visent à terme le poste présidentiel.

Quant à Jean-Marie Doré, de l’Union pour le progrès de la Guinée (UPG), originaire des régions forestières, comme Dadis, il est pressenti pour diriger le gouvernement de transition afin d’apaiser les Forestiers, très en colère depuis l’attentat du 3 décembre contre le chef de la junte.