Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 100 personnalités qui feront l'Afrique en 2010»

Voir tout le sommaire
Politique

Eduardo dos Santos

| Par Jeune Afrique
Eduardo dos Santos

Eduardo dos Santos © REA

Président de l’Angola, 67 ans

C’est (presque) officiel : Eduardo dos Santos, au pouvoir depuis trente ans, restera chef d’État au moins pendant trois années supplémentaires. En décembre 2009, lors du 6e congrès du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA), dont il a été réélu président, « Zedu » a livré son point de vue sur « le » sujet qui agite la classe politique angolaise depuis près d’un an : la nouvelle Constitution, qui devrait voir le jour au début de cette année.

« Tout indique qu’elle modifiera le système actuel de gouvernement et fixera de nouveaux délais pour les mandats des élus », a-t-il dit. La réforme envisagée prévoit en effet que la présidence reviendra à la tête de liste du parti qui sortira vainqueur des prochaines élections législatives, prévues en 2012. Le poste de Premier ministre actuel pourrait également être remplacé par celui de vice-président.

Lire les autres articles du dossier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte