Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 100 personnalités qui feront l'Afrique en 2010»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Jean Ping

Jean Ping

Jean Ping © Reuters

Président de la Commission de l’Union africaine, 67 ans, Gabon

Jean Ping aborde 2010 avec deux ­soucis en moins. Le Gabonais peut d’ores et déjà ranger le dossier bissau-guinéen, depuis que Malam Bacai Sanhá a été élu à la tête du pays à la place de João Bernardo Vieira, assassiné en mars 2009. En Mauritanie aussi, la présidentielle de juillet dernier avec la victoire de Mohamed Ould Abdelaziz a normalisé la situation politique. En revanche, la Guinée demeure sur la liste des priorités de l’organisation. Au Darfour, où 7 000 Casques blancs de l’UA sont intégrés à l’Unamid, il n’y a pas d’issue visible. En Somalie, l’UA va maintenir son soutien au gouvernement de transition contre les insurgés islamistes. Outre la réforme de l’organisation, le dossier du réchauffement climatique va également occuper le diplomate gabonais. Les Africains exigent des « réparations et dédommagements » pour lutter contre le réchauffement, ainsi que des « transferts de technologies vertes et énergétiques » de la part de leurs partenaires industrialisés. Après le sommet de Copenhague, les négociations s’annoncent serrées. 

Lire les autres articles du dossier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte