Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 100 personnalités qui feront l'Afrique en 2010»

Voir tout le sommaire
Cinéma

Syhem Belkhodja

| Par
ONS Abid pour Jeune Afrique

© ONS Abid pour Jeune Afrique

Directrice de festivals, 46 ans, Tunisie

Cette année encore Syhem Belkhodja fera l’événement. Et ça n’est pas surprenant. Ceux qui ont approché cette Tunisienne à la quarantaine énergique, au carnet d’adresses bien rempli et à l’ambition parfois décriée, ne peuvent que reconnaître la ferveur qu’elle a pour la chose culturelle. Danseuse puis chorégraphe, elle a fondé en 2002 l’association Ness el-Fen, ouvert une École des arts et du cinéma et le Centre méditerranéen de danse contemporaine. Après le lancement du Printemps de la danse, en 2001, elle a aussi créé un festival de cinéma, Doc à Tunis, et lancé en juin dernier le Festival de la mode et du design. 

Lire les autres articles du dossier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte