Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 100 personnalités qui feront l'Afrique en 2010»

Voir tout le sommaire
Culture

Salia Sanou et Seydou Boro

Vincent Fournier pour Jeune Afrique

© Vincent Fournier pour Jeune Afrique

Chorégraphes et danseurs, 40 et 41 ans, Burkina

En tournée en Europe en 2010, ils présenteront leur pièce Poussières de sang ainsi que Concert d’un homme décousu (Seydou Boro) et Dambë (Salia Sanou), deux solos créés au Centre national de la danse à Pantin (banlieue parisienne), où ils sont en résidence jusqu’en 2011. Multipliant les allers-retours entre la France et le Burkina, les deux complices doteront le Centre de développement chorégraphique La Termitière, qu’ils ont créé en 2006 à Ouagadoudou, d’une médiathèque. Ce qui permettra à la vingtaine de danseurs qu’ils reçoivent trois fois par an de compléter leur formation. Convaincus de la nécessité de multiplier les échanges entre artistes du continent, Salia et Seydou organisent chaque année, dans la capitale burkinabè, le festival Dialogues de corps. Un rendez-vous incontournable, qui fêtera ses 10 ans en décembre 2010. 

Lire les autres articles du dossier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte