Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 100 personnalités qui feront l'Afrique en 2010»

Voir tout le sommaire
Sport

Le Mondial 2010

L’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Algérie, le Ghana, le Cameroun et la Côte d’Ivoire vont disputer la Coupe du monde de football du 11 juin au 11 juillet prochains. L’occasion de composer le « onze africain idéal ».

C’est l’Événement de l’année 2010 pour la grande majorité des Africains. Une Coupe du monde « normale », c’est déjà suffisant pour scotcher devant les téléviseurs et les radios, un mois durant, les jeunes et les moins jeunes, de Bizerte au Cap. Mais là, le Mondial se déroulera sur le continent – une grande première pour une compétition de cette envergure – en juin prochain. Les chances des équipes africaines, motivées comme jamais, de briller au pays de Nelson Mandela sont réelles. Imaginons une dream team africaine, composée des meilleurs joueurs des six équipes présentes en Afrique du Sud. Exercice forcément subjectif mais ô combien révélateur des progrès et de la qualité de nos footballeurs. Au poste de gardien de but, généralement le point faible des sélections africaines, l’Algérien Faouzi Chaouchi, grand artisan de la qualification des Fennecs contre l’Égypte. En défense centrale, l’Ivoirien Kolo Touré et le Ghanéen Michael Essien. Latéral gauche : le Nigérian Taye Taiwo. À droite : l’Algérien Madjid Bougherra, même si ce n’est pas son poste de prédilection. Une défense de fer.

À la récupération, deux spécialistes techniquement et tactiquement au-dessus du lot : l’Ivoirien Yaya Touré et le Nigérian John Obi Mikel. L’Algérien Karim Ziani en milieu droit et le Ghanéen Sulley Ali Muntari à gauche. Enfin, deux des meilleurs attaquants de la planète aux avant-postes : l’Ivoirien Didier Drogba et le Camerounais Samuel Eto’o… La plupart jouent à Barcelone, Chelsea, Milan. Un onze qui a fière allure. Reste à savoir ce que chacune des équipes africaines sera capable de faire. La plus forte sur le papier, la Côte d’Ivoire, est malheureusement tombée dans un groupe très relevé (Brésil, Portugal, Corée du Nord). Mais l’exploit n’est évidemment pas exclu. Pour les autres, à l’exception peut-être de l’Afrique du Sud, même sur ses terres, tout est possible, et leur accession aux huitièmes de finale, voire plus, semble à portée de… pieds.

Lire les autres articles du dossier

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte