Culture

Vital Kamerhe écrivain

Mis à jour le 21 janvier 2010 à 10:16

Entre deux sessions de cours à l’université de Pretoria, en Afrique du Sud, et une tournée de conférences, en février, au Canada – où il prendra la parole devant un parterre d’étudiants à Montréal et à Ottawa –, Vital Kamerhe, l’ancien président de l’Assemblée nationale congolaise, met la dernière main à deux ouvrages de réflexion.

Programme électoral ?

Le premier, préfacé par l’ancien Premier ministre français Michel Rocard, porte sur l’histoire des relations entre la RD Congo, l’Europe et les États-Unis. Le second, intitulé Paix et sécurité dans les Grands Lacs, revient sur la période 1994-2009, de la chute de Mobutu à l’accord de paix avec le Rwanda.

L’ancien enfant terrible de la politique congolaise, qui compte publier ces livres à Paris au cours du premier semestre de cette année, s’impose depuis son retrait forcé du perchoir, il y a dix mois, une cure de silence médiatique. Faut-il voir dans ces deux ouvrages l’ébauche d’un programme électoral ? Ses proches le disent. Et lui les laisse dire. La présidentielle congolaise est prévue pour 2011.