Économie

Éthiopie : les recettes antiâge d’Ethiopian Airlines

Mis à jour le 22 mai 2013 à 09:08

La compagnie africaine la plus rentable du continent a enregistré une nouvelle hausse de 25 % de son trafic passager en 2012 et continue de multiplier les destinations.

Pas une ride, bien au contraire, malgré ses 67 ans. Compagnie africaine jugée la plus rentable trois années de suite (de 2008 à 2010), Ethiopian Airlines prouve qu’un opérateur 100 % public peut dégager des profits et se positionner dans le ciel international. Malgré une conjoncture aérienne difficile, le transporteur augmente ses revenus chaque année et maintient le cap sur l’objectif fixé par son plan stratégique : réaliser un chiffre d’affaires de 10 milliards de dollars (7,7 milliards d’euros) à l’horizon 2025.

Lire aussi :

Aérien : des prestations de haut vol
L’Africa CEO Forum décerne ses awards

Hausse du trafic

Il a enregistré une nouvelle hausse de 25 % de son trafic passager en 2012 et, membre du groupement Star Alliance, continue de multiplier les destinations : la compagnie dessert aujourd’hui 85 villes depuis son hub d’Addis-Abeba. Une volonté d’expansion qui implique d’investir dans sa flotte, désormais composée de 54 appareils

Ethiopian Airlines a notamment dépensé 700 millions de dollars en 2010 pour être le premier opérateur africain (et le troisième au monde) à s’équiper du Boeing 787 Dreamliner – un appareil que la compagnie a récemment remis en service après une interruption de trois mois décrétée au niveau international à la suite de problèmes techniques.