Archives

Branle-bas de combat autour du pétrole ougandais

Mis à jour le 2 février 2010 à 17:07

C’est une véritable bataille que se livrent les compagnies pétrolières pour l’exploitation du pétrole du bassin du lac Albert, en Ouganda, où les indépendants Heritage (Canada) et Tullow Oil (Grande-Bretagne) ont découvert deux milliards de barils d’or noir. Après s’être dit favorable à l’offre de l’italien ENI pour le rachat des parts de Heritage, le gouvernement ougandais a annoncé, le 26 janvier, qu’il réexaminerait une proposition, précédemment refusée, de Tullow Oil. Cette décision a été prise après que le groupe britannique eut usé de son droit de préemption dans la cession des actifs de Heritage à ENI. Tullow Oil affirme avoir entamé depuis six mois la recherche de partenaires techniques et financiers (à hauteur de 12 à 15 milliards de dollars) nécessaires au démarrage de la production. Le groupe ne veut pas collaborer avec ENI et a soumis aux Ougandais les noms de Total, du chinois Cnooc et de l’américain ExxonMobil. Décision à la mi-février.