Politique

L’irresistible essor des Bric

Par - Jack Farchy, FT, à Londres
Mis à jour le 24 février 2010 à 13:00

Dans la course aux tampons africains sur le passeport, Luiz Inácio Lula da Silva, avec un total de 19 pays africains visités à l’occasion de huit voyages sur le continent depuis son accession au pouvoir en 2003, devance le dirigeant chinois Hu Jintao. En revanche, la Chine reprend la main en termes de relations économiques avec l’Afrique et se place en tête des Bric (Brésil, Russie, Inde et Chine). Les échanges sino-africains ont grimpé à 107 milliards de dollars en 2008, contre 4,1 milliards en 1992. Ce qui fait du géant asiatique le deuxième partenaire du continent après les États-Unis. Au total, le commerce des Bric avec l’Afrique est passé de 4,6 % des échanges commerciaux du continent à 19 % en 2008. Selon Standard Bank, environ 50 % du commerce africain s’effectuera avec les quatre pays émergents en 2030.