Société

Puma part en Safari

L’équipementier sportif allemand investit dans le tourisme écologique au Botswana.

Par
Mis à jour le 15 mars 2010 à 15:01

Jochen Zeitz (à d.), patron de Puma, avec François-Henri Pinault, PDG de PPR, en 2007 © Peter Roggenthin/Ropi/Rea

Puma vient d’acquérir, pour 20 millions d’euros, 20,1 % de Wilderness Holding, une société d’écotourisme et de protection de la nature au Botswana. Sous l’impulsion de son PDG, Jochen Zeitz, 46 ans, l’équipementier sportif allemand, qui appartient au groupe de luxe français PPR, veut en effet se diversifier en se lançant dans le créneau des « modes de vie sportifs et durables ». Motif ? Le sport ne paie plus : en 2009, le chiffre d’affaires de Puma a chuté de 4 %. Africanophile, le jeune patron de la marque possède une ferme au Kenya et envisage de prendre, à titre personnel, 1 % du capital de Wilderness. Présente dans sept pays, la société d’écotourisme organise avant tout des safaris, réalise 108 millions d’euros de chiffre d’affaires, emploie 2 700 salariés et dispose d’une capacité d’accueil de 900 lits.