Archives

Afrique de l’Ouest : les destinations en vogue

Mis à jour le 19 mars 2010 à 01:48

En dehors de la Côte d’Ivoire – l’autre destination d’Afrique de l’Ouest actuellement en panne –, la plupart des pays de la sous-région s’en sortent plutôt bien. Le Cap-Vert, par exemple, est devenu en l’espace de quelques années l’une des destinations très prisées par les touristes européens. L’archipel (plus de 1 000 km de côtes), situé au large du Sénégal, accueille un nombre de touristes en croissance de plus de 20 % par an. Les derniers chiffres font état de plus de 340 000 visiteurs en 2008. Et les investissements dans l’immobilier touristique suivent. Le gouvernement de ce pays lusophone vient d’estimer à 25 millions de dollars le montant des investissements nécessaires au cours des cinq prochaines années pour faire de ce secteur le principal pilier de son économie. Le Cap-Vert tire actuellement du tourisme quelque 200 millions d’euros par an, soit 25 % de son PIB. Au Mali, le tourisme est devenu, depuis 2002, le troisième pourvoyeur de devises étrangères après l’or et le coton. Il représente 5 % du PIB et emploie 10 000 personnes. Le nombre de visiteurs dans le pays est passé de 94 000 en 2001 à plus de 250 000 l’an dernier. Selon le ministère malien du Tourisme, le secteur représente aujourd’hui 57 milliards de F CFA d’investissements pour 70 milliards de recettes. Quant au Burkina, il a accueilli plus de 300 000 touristes en 2009 (250 000 trois ans plus tôt). Qui lui ont rapporté plus de 30 milliards de F CFA.