Culture

Le voyage de Stephen Smith en Postcolonie

Mis à jour le 24 mars 2010 à 12:38

Ancien journaliste à Libération, puis au Monde, actuellement enseignant à l’université de Duke, aux États-Unis, et auteur en 2003 du très controversé Négrologie, Stephen Smith publie le 1er avril chez Grasset, à Paris, Voyage en postcolonie. Fruit d’une longue enquête menée au Sénégal, en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Mali, au Cameroun, au Gabon et au Congo, ce récit de voyage de 330 pages, sur le modèle de ceux de l’écrivain britannique V.S. Naipaul, part de l’idée que, libres de leur destin, les « postcolonies » d’Afrique subsaharienne sont désormais « un nouveau monde pour la France ». Cinquante ans après les indépendances, il était temps que cela soit dit et démontré.