Archives

CFAO ploie, mais ne rompt pas

Malgré une baisse de son chiffre d'affaires, le groupe CFAO présente des résultats en adéquation avc la stratégie mise en place en Afrique.

Trois mois après l’introduction de CFAO à la Bourse de Paris, les dirigeants du groupe avaient sans doute imaginé un meilleur contexte pour présenter devant un parterre d’analystes leurs premiers résultats de société cotée, le 11 mars dernier. En 2009, le chiffre d’affaires de CFAO, présent dans 31 pays africains, s’est élevé à 2,58 milliards d’euros, en baisse de 10,2 % par rapport à 2008 (2,87 milliards). Le résultat opérationnel courant chute de 21,7 % (216,6 millions d’euros) tandis que l’Ebitda, à 256,3 millions d’euros (– 18,4 %), représente 9,9 % du chiffre d’affaires. « Il reste assez élevé », veut rassurer Richard Bielle, le président du directoire. En attendant la reprise, prévue pour le deuxième trimestre 2010, CFAO a connu une année 2009 difficile sur le continent, où il réalise 75 % de ses ventes. Si trois activités sur quatre – pharmacie, industrie (boissons…) et technologies (télécoms, bureautique…) – ont bien résisté, l’automobile (56 % du chiffre d’affaires) a vu ses ventes s’effondrer de 22 % en volume et de 11,1 % en valeur. « Notre stratégie multiproduits et multipays correspond bien à l’Afrique », insiste Richard Bielle.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte