Société
Tunisie : Une nouvelle jeunesse

Cet article est issu du dossier

Tunisie : Une nouvelle jeunesse

Voir tout le sommaire
Culture

Karim Benamor, la voix du rock

Mis à jour le 9 avril 2010 à 11:38

Après un passage à Canal+ Horizons Tunisie, Karim Benamor lance, il y a une dizaine d’années, l’émission de radio ZanZanA (« tintamarre »), diffusée tous les jeudis de 21 heures à minuit sur Radio Tunis Chaîne Internationale (RTCI), et devient le principal promoteur de la musique underground. L’objectif initial était de diffuser du hard rock et du heavy metal et de faire connaître les groupes tunisiens du genre, qui n’avaient jusqu’alors pas vraiment l’opportunité d’être entendus. L’audience a été telle que ZanZanA est devenue une référence pour les mordus de la scène rock tunisienne, qui est sortie de l’anonymat. Grâce à l’émission, le groupe Barzach a même été sélectionné lors du très officiel 18e Festival de la chanson tunisienne. D’autres groupes comme Nezeh ont été révélés et soutenus par ZanZanA.

Karim Benamor souligne que si des groupes de métal occupent désormais régulièrement les petites salles du pays, c’est aussi grâce à la visibilité donnée par le Festival méditerranéen de la guitare (dont la 7e édition se tient à Tunis du 21 au 26 mars). Ces actions conjuguées des mordus du rock ont mis en lumière une expression et une nouvelle musique tunisienne. Karim Benamor prolonge aujourd’hui le concept à travers l’animation d’un blog et d’une radio sur le web (la ZanZanA Webradio), persuadé que, si la mayonnaise a pris, c’est parce qu’elle est fondée sur la canalisation positive d’énergie pour la création, qui mise sur les jeunes talents.