Politique

Le sanctuaire marocain de Rachida Dati

Depuis trois ans, Rachida Dati multiplie les séjours dans le royaume, loin des intrigues de la vie parisienne. Des voyages officiels comme, en octobre 2007, la visite d’État de Nicolas Sarkozy, alors célibataire – une circonstance qui lui avait permis de jouer les premières dames par intérim à la table royale –, ou des voyages privés, quand elle rend visite à Mbarek, son père, dans la maison familiale du quartier Sbata, à Casablanca, ou qu’elle se fait inviter aux fiançailles de Brahim Fassi-Fihri, le fils du ministre marocain des Affaires étrangères. C’est également sur la plage d’Agadir qu’elle a organisé la première séance de photos de sa petite Zohra.

Comme beaucoup de responsables politiques français, l’ancienne garde des Sceaux connaît l’importance et les enjeux de la relation stratégique entre Paris et Rabat. Son portefeuille de relations s’enrichit, séjour après séjour. Fierté pour nombre de Marocains, qui la considèrent comme leur compatriote, Rachida Dati devrait être décorée, le 23 avril, du Wissam Alaouite, dont les insignes lui seront remis, au nom du roi Mohammed VI, par Mustapha Sahel, l’ambassadeur du Maroc en France. 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte