Politique
Togo, sous la férule du timonier national

Cet article est issu du dossier

Togo, sous la férule du timonier national

Voir tout le sommaire
Société

Chronologie du Togo

Par
Mis à jour le 26 avril 2010 à 20:05

27 avril 1960

Proclamation de l’indépendance.

13 janvier 1963

Coup d’État contre Sylvanus Olympio, remplacé par Nicolas Grunitzky.

13 janvier 1967

Étienne Eyadéma prend le pouvoir (il n’utilise alors que ses deux prénoms, pas encore son nom, Gnassingbé).

Avril 1991

Instauration du multipartisme, sous la pression de la communauté internationale.

25 janvier 1993

Violente répression de manifestations de l’opposition ; suspension de l’aide européenne.

25 août 1993

Gnassingbé Eyadéma est réélu lors d’un scrutin boycotté par l’opposition.

21 juin 1998

Première élection multipartite ; Eyadéma est reconduit pour un cinquième mandat.

30 décembre 2002

Le Parlement modifie la Constitution, qui limitait à deux le nombre de mandats présidentiels.

1er juin 2003

Gnassingbé Eyadéma est réélu pour la sixième fois président du Togo.

5 février 2005

Décès du général Gnassingbé Eyadéma.

7 février 2005

Investiture par l’armée de Faure Gnassingbé ; il est élu deux mois plus tard lors d’un scrutin émaillé de violences.

4 mars 2010

Faure Gnassingbé est réélu face au candidat de l’opposition Jean-Pierre Fabre.