Archives

Randgold parie sur l’or de Kibali

Mis à jour le 30 avril 2010 à 11:05

Mark Bristow, patron de Randgold Resources, a rencontré le 20 avril à Kinshasa Martin Kabwelulu,­ le ministre congolais des Mines. Au menu des discussions : l’avancement du projet de production d’or de Kibali (un joint-venture avec ­AngloGold Ashanti et l’entreprise publique Okimo), dont Randgold est l’opérateur. Selon Bristow, ce gisement situé dans l’Ituri (Nord-Est) est le plus grand encore inexploité d’Afrique. Son potentiel de production serait de quelque 2,4 millions d’onces d’or, au cours des cinq premières années. Mais, pour que l’exploitation puisse commencer, il faut construire une route entre Aru et Doko, assurer la fourniture d’électricité et aménager diverses infrastructures.