Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 personnalités qui comptent»

Voir tout le sommaire
Elections

François-Joseph Nzanga Mobutu, le fils du maréchal

Vice-Premier ministre, 40 ans

Avant le remaniement ministériel de février dernier, les rumeurs circulaient sur son départ. Finalement, il est toujours vice-Premier ministre, ministre de l’Emploi, du Travail et de la Prévoyance sociale. Le prix à payer pour Joseph Kabila en échange des voix (4,77 %) que François-Joseph Nzanga Mobutu lui a apportées à la veille du second tour de l’élection présidentielle de 2006. Le fils que le maréchal Mobutu a eu avec Bobi Ladawa, sa seconde épouse, avait alors défrayé la chronique en se ralliant au fils du tombeur de son père. Le même scénario se répétera-t-il à la présidentielle de 2011 ? Pas si sûr. Quid de l’audience de l’Udemo (Union des démocrates mobutistes), son parti, aujourd’hui ? Et de la stratégie de Kabila ? En attendant que celui-ci dévoile ses cartes, pas de vagues. L’accord signé en 2006 est maintenu. Nzanga aussi.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 personnalités qui comptent»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte