Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 personnalités qui comptent»

Voir tout le sommaire
Politique

Indépendance : les maîtres de cérémonie

Isidore Ndaywel, 66 ans, coordonnateur du comité scientifique et Denis Kalume, 64 ans, commissaire général du cinquantenaire.

Un général et un historien : le cinquantenaire de l’indépendance repose sur ce duo. Chapeautant l’ensemble des célébrations, qui doivent commencer le 30 juin et s’achever le 31 décembre, Denis Kalume (64 ans), l’ancien ministre de l’Intérieur, a troqué son uniforme contre un costume civil. À ses côtés, Isidore Ndaywel (66 ans), l’auteur de l’Histoire générale du Congo, premier ouvrage sur le sujet écrit par un Congolais, s’est quant à lui plongé dans ses livres. Objectif : saisir l’occasion du « jubilé » pour répondre aux questions « d’où venons-nous, où sommes-nous, où allons-nous ? », selon Denis Kalume. Faire « le bilan de la gestion congolaise du Congo », selon Isidore Ndaywel. Cette introspection passe par l’organisation de conférences, la construction de monuments – dont celui du « souvenir », devant le Palais du peuple, et un autre dédié au premier président, Joseph Kasa-Vubu –, une exposition historique, des sondages auprès des habitants sur les temps forts – y compris les plus douloureux – des cinquante dernières années… Une expérience fructueuse si elle est suivie de décisions. En avril, Kinshasa ressemblait à un vaste chantier. Le pays sera-t-il prêt le jour J ?

 

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 personnalités qui comptent»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte