Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 personnalités qui comptent»

Voir tout le sommaire
Archives

Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, un homme libre

Archevêque de Kinshasa, 71 ans

C’est sans doute l’une des autorités morales les plus importantes du pays. Mgr Laurent Monsengwo Pasinya est connu depuis la Conférence nationale souveraine du Zaïre, qu’il avait présidée au début des années 1990. Beaucoup ont cru qu’il allait alors s’engager en politique. Finalement, il n’en fut rien, mais bon nombre d’observateurs ont évoqué une injonction venue du Vatican pour l’en dissuader. L’hypothèse Monsengwo a été de nouveau évoquée durant la guerre de 1996-1997, au moment où Mobutu et Laurent-Désiré Kabila avaient engagé des négociations tardives sous les auspices de Nelson Mandela. Il fallait un troisième homme pour la transition. Mais l’actuel archevêque de Kinshasa n’a pas succombé aux sirènes du pouvoir temporel. Il est resté un homme d’Église qui use de sa liberté d’expression. En 2006, il n’a pas hésité à afficher ses réserves sur le processus électoral. 

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 personnalités qui comptent»

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte