Économie

Algérie : le tramway de Ouargla sera construit par deux groupements espagnol et français

Les groupements espagnol Rover Alcisa-Assignia-Elecnor et français Alstom ont obtenu la réalisation de la première ligne de 12,6 km du tramway de Ouargla pour près de 320 millions d’euros, a annoncé ce lundi l’Entreprise du métro d’Alger (EMA).

Par
Mis à jour le 21 mai 2013 à 09:32

Ce sont finalement les espagnols Rover Alcisa-Assignia-Elecnor et le français Alstom qui l’ont emporté à Ouargla. Le premier groupement s’occupera de la partie infrastructures et bâtiments pour près de 240 millions d’euros et le second de la partie système pour plus de 83 millions d’euros. Le délai de réalisation de cette ligne est fixé à 37 mois, selon l’Entreprise du métro d’Alger (EMA). Il s’agit du quatrième tramway équipé par Alstom dans le pays, après ceux d’Alger, de Constantine et d’Oran. Le groupe français a installé une usine de montage de rames de tramways à Annaba, à l’extrême est du pays, en partenariat avec Ferrovial (public).

Lire aussi :

Le métro d’Alger transporte plus de un million de passagers par mois
Algérie : un turc pour le tramway de Sidi Bel Abbès
Neuf nouveaux tramways pour l’Algérie

Modernisation

L’Algérie a décidé d’investir plus de six milliards de dollars pour la réalisation de 14 tramways dans les grandes villes du pays dans le cadre de sa politique de modernisation du réseau de transport public. Une partie du tramway d’Alger est déjà en service et celui d’Oran (Ouest) vient d’être mis en service. Le tramway de Constantine (Est) est en chantier. Des tramways seront réalisés à Sétif, Sidi Bel Abbès (Ouest), Annaba (Est), Tlemcen (Ouest), Béjaïa (Kabylie), Mostaganem (Ouest), Bechar (Sud) et Batna (Est).

Pour la gestion de ces tramways, la Société d’exploitation des tramways (Setram) a été créée dernièrement en partenariat entre la RATP (France, 49%), l’Etusa (36%, régie de transport urbain d’Alger) et l’EMA (15%).