Culture

Moqueuse, Germaine !

Mis à jour le 20 mai 2010 à 16:21

Neuf ans après Tchouraï, la chorégraphe et danseuse sénégalaise Germaine Acogny (66 ans) travaille à un nouveau solo, Songook Yaakaar (« Affronter l’espoir », en wolof). Une création qu’elle présentera les 17 et 18 septembre dans le cadre de la Biennale de la danse, à Lyon (France). « Depuis longtemps, explique l’ancienne danseuse de Maurice Béjart, je cherchais le moyen de répliquer à ceux qui parlent de l’Afrique à tort et à travers… » Pour Songook Yaakaar, elle a choisi de s’inspirer de la « parenté à plaisanterie », cette coutume ouest-africaine qui consiste à se moquer des autres et de soi. Elle est assistée de Bernard Mounier pour les textes et de Pierre Doussaint pour la chorégraphie.