Société
Malabo maintient le cap

Cet article est issu du dossier

Malabo maintient le cap

Voir tout le sommaire
Économie

Transparence : pas encore de ticket d’entrée à l’ITIE

Mis à jour le 11 juin 2010 à 16:21

Admise le 27 septembre 2007 à présenter sa candidature à l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE), la Guinée équatoriale, qui avait demandé de repousser au 8 mars 2010 la date de son intégration à l’Initiative (prévue à l’origine en février) pour être en mesure de terminer le processus de validation, s’est vu refuser cette demande. Une manière diplomatique d’annoncer au pays que sa candidature comme membre de l’ITIE n’a pas été validée. Retour, donc, à la case départ. La présidence équato-guinéenne a accepté la décision, en exprimant toutefois sa « déception » et sa « préoccupation », estimant que l’Initiative n’a pas pris en compte les progrès réalisés et son engagement à boucler le processus. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, Malabo s’est cependant engagé à poursuivre son action et à prendre les mesures nécessaires pour obtenir le sésame du conseil d’administration de l’ITIE.