Société

Les Français afro-pessimistes

Des paysans venus acheter de la nourriture, le 29 mai 2010 à Dakoro, au Niger. © AFP

D'après un récent sondage, plus de la moitié des Français se montrent peu confiants quant à l'avenir du continent africain... Mais affichent, tout de même, quelques pointes d'optimistes.

Les Français n’ont pas beaucoup d’espoir pour le continent africain. C’est le principal enseignement du sondage réalisé par l’institut CSA, les 26 et 27 mai, auprès de 1 005 personnes âgées de 18 ans et plus. Cette enquête s’est faite à la demande de l’éditeur Nouveaux Débats publics, qui souhaite créer un buzz autour de la sortie de l’ouvrage L’Afrique va bien, de Matthias Leridon, gourou de la communication très connu sur la place parisienne. À l’afro-optimisme de l’auteur, 56 % de ses compatriotes répondent que la situation va se dégrader en Afrique dans les années à venir.

« Le sentiment général de l’opinion française est le fruit des ouï-dire et des images véhiculées par les grands médias, explique Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique-opinion de CSA. Au journal de 20 heures, le continent est encore trop souvent montré sous l’angle de la famine, des coups d’État ou des problèmes économiques. » Et d’ajouter : « Regardez le dernier sommet France-Afrique de Nice. C’est le seul rendez-vous où la presse fait le compte du nombre de dictateurs qui y participent. »

La vision du « fatalisme africain » des Français est surtout économique (51 % considèrent que les choses vont aller de mal en pis à ce niveau) et politique (49 % pensent que la situation va se dégrader). Les opinions divergent davantage en ce qui concerne la paix, le niveau de vie, la nutrition et les maladies, notamment le sida… En revanche, l’optimisme devient majoritaire lorsque l’on évoque le sport, la culture et le développement des infrastructures. « 78 % des Français pensent que les athlètes africains sont promis à un bel avenir, indique Lévy. Il y a là un effet Coupe du monde. C’est aussi le fruit de leurs bons résultats dans les grandes compétitions. Les artistes du continent sont aussi très connus chez nous. »

Les jeunes davantage confiants

Autre sujet d’optimisme : la réduction des inégalités entre hommes et femmes, dont 58 % des Français pensent qu’elle va de plus en plus entrer dans les mœurs.

Globalement, l’opinion des Français face à l’évolution de l’Afrique ne varie pas particulièrement selon leur appartenance politique : les sympathisants de la gauche sont très légèrement plus optimistes que ceux de la droite, tandis que les militants du Front national (FN, extrême droite) se montrent les plus sombres. En termes d’âge, en revanche, la différence est plus marquée : les jeunes sont plus confiants et mieux disposés à l’égard de l’Afrique que leurs aînés. « C’est nouveau et encourageant, conclut Lévy. Ils ne s’arrêtent pas à l’histoire postcoloniale, à ses drames et aux relations difficiles de la Françafrique. Il y a un réel créneau pour modifier l’opinion des gens. »

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte