Bourse

Algérie : NCA Rouiba cotée en Bourse début juin

| Par Jeune Afrique
Seules trois sociétés sont cotées à la Bourse d'Alger, dont deux entreprises publiques.

Seules trois sociétés sont cotées à la Bourse d'Alger, dont deux entreprises publiques. © Omar Sefouane

La date de la première cotation de NCA Rouiba est fixée au lundi 3 juin. L’offre publique de vente a été souscrite à hauteur de 106,36%.

Le projet d’introduction en Bourse de 25% du capital de NCA Rouiba, une société privée spécialisée dans la production de jus de fruits, dans les tuyaux depuis plusieurs mois, va enfin se concrétiser. Selon des informations de la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob), reprises par l’agence de presse officielle Algérie Presse Service (APS), NCA Rouiba sera coté le lundi 3 juin. D’après le gendarme de la Bourse, l’offre publique de vente (OPV) qui s’est achevée le 9 mai dernier a été jugée « fructueuse et répondant parfaitement aux conditions d’admission au marché principal de la Bourse d’Alger ». L’OPV a porté sur 2 122 988 actions réparties entre deux catégories d’investisseurs et a été souscrite à hauteur de 106,36 %.

Lire aussi :

Algérie : NCA Rouiba entrera à la Bourse en mars
Algérie : Slim Othmani à la porte de la Bourse
Du nouveau sur la Bourse d’Alger ?

Liquidité

Par ailleurs, un contrat de liquidité d’une durée de six mois sera signé entre NCA Rouiba et BNP Paribas EL Djazaïr, intermédiaire en Bourse, dans le but d’assurer des cotations régulières de l’action et d’éviter ainsi au maximum des séances sans aucune transaction, chose courante sur la Place d’Alger. Pour rappel, la Bourse algérienne compte à ce jour seulement trois sociétés cotées, dont deux publiques.

L’introduction de NCA Rouiba ne sera donc pas de trop pour dynamiser une place financière léthargique et qui n’est ouverte à la cotation que les lundi et mercredi matin.

Son directeur, Mustapha Ferfara a annoncé récemment sa démission. Toutefois, il assure la transition, le temps de lui trouver un successeur, qui doit être désigné au conseil d’administration de la Bourse, puis approuvé par la Cosob et avalisé par le ministère des Finances.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte