Dossier

Cet article est issu du dossier «À l'heure du ramadan»

Voir tout le sommaire
Médias

Ramadan : show devant sur Canal Plus

| Par
Djamel Bouras, invité dans "La Petite cuisine d'Abdel".

Djamel Bouras, invité dans "La Petite cuisine d'Abdel". © Canal Plus

Rien que pour ses abonnés du Maghreb, Canal Plus va mettre les petits plats dans les grands pendant un mois.

À l’occasion du Ramadan, la chaîne premium du bouquet Canal+ diffusera du lundi au vendredi, à 18 heures (heure locale), du 10 août au 10 septembre, une émission culinaire intitulée La Petite Cuisine d’Abdel. Un programme spécialement conçu par la chaîne française pour ses abonnés du Maghreb.

Le concept ? Abdel Alaoui, un jeune chef né au Maroc, reçoit une personna­lité du sport, de la culture ou des médias, avec laquelle il adapte un standard de la cuisine maghrébine. Le format est court, huit minutes, et le résultat plutôt réussi. Tradition et nouvelles influences s’entrechoquent pour réveiller les papilles des téléspectateurs. Derrière les fourneaux, le chanteur Faudel, l’ex-judoka Djamel Bouras ou encore l’actrice et chanteuse Biyouna. Un moment de partage et de convivialité, dont Abdel profite pour revenir, rapidement, sur le parcours et l’actualité de ses invités.

Assurer le spectacle derrière les fourneaux

Cuisinier confirmé, mais aussi artiste formé au mime et à la comédie, le natif d’Oujda (dans le nord-est du Maroc) se met en scène pour faire de l’élaboration de chaque plat un spectacle. Notre homme a, certes, fréquenté les cuisines des établissements étoilés de Pierre Gagnaire et de Michel Rostang, mais il se démarque avant tout par son côté show-man. Chroniqueur ès recettes dans la quotidienne Édition spéciale de Canal+ depuis 2008, Abdel Alaoui anime aussi, depuis janvier, une émission hebdomadaire sur la chaîne marocaine Al-Aoula, avec Kamel Boutayeb (Lhmak wa lmadak, « Délire et saveur »). La Petite Cuisine d’Abdel marque une nouvelle étape dans son ascension médiatique.

En lui confiant les rênes de cette émission spécial ramadan, la chaîne – et son groupe – affirme ses ambitions au Maghreb. De retour depuis l’an dernier en Algérie et au Maroc, puis, au printemps 2010, en Tunisie, après une longue absence, le bouquet de la chaîne cryptée est loin d’avoir gagné son pari et a encore fort à faire avec la concurrence des boîtiers pirates. Après l’émission Les Spécialistes Maghreb, consacrée au foot, c’est le second programme développé sur mesure par Canal+ pour le marché nord-africain. C’est aussi un grand coup de pied dans les habitudes du Maghreb, où les émissions culinaires sont actuellement présentées par des femmes. Abdel vient ainsi chasser sur les terres de stars comme Choumicha au Maroc ou Mme Bouhamed en Algérie. Pas sûr que ces dames apprécient.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte