Politique

Un Premier ministre sous surveillance

Paul Biyoghé Mba subit des critiques particulièrement acerbes de l'entourage de la première dame. © AFP

Critiqué par l'entourage du président gabonais, Paul Biyoghé Mba n'a plus droit à l'erreur.

Le Premier ministre, Paul Biyoghé Mba, est l’objet de vives critiques dans l’entourage du président gabonais, Ali Bongo Ondimba. Parmi les récriminations récentes : les lenteurs du gouvernement et la gestion des fêtes de l’indépendance. Les pamphlets diffusés sur internet de Télesphore Obame Ngomo, l’un des conseillers de la première dame, Sylvia Bongo Ondimba, alimentent toutes les spéculations. « Les festivités du cinquantenaire sont un argument de plus pour démontrer le laxisme ou l’immobilisme du gouvernement. Qu’a-t-il fait des 35 milliards de F CFA (53 millions d’euros) qui lui ont été alloués pour cette occasion ? », a dernièrement osé Obame Ngomo.

« Il sera difficile pour le président de le limoger, car Biyoghé Mba – un Fang de l’Estuaire – a grandement contribué à la conquête du pouvoir », estime toutefois un proche du chef de l’État. Mais les plus virulents opposants du Premier ministre, qui lui reprochent sa trop grande autonomie et des ambitions personnelles masquées, espèrent disposer d’une « fenêtre de tir » après les législatives de 2011.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte