Dossier

Cet article est issu du dossier «Bienvenue chez les riches !»

Voir tout le sommaire
Société

Assinie-Mafia, entre Saint-Tropez et Beverly Hills

« La pointe des milliardaires» d'Assinie-Mafia, siège de la haute bourgeoisie ivoirienne. © NABIL ZORKOT

Autorités politiques, hommes d'affaires et hauts fonctionnaires cohabitent dans cette zone résidentielle qui se veut le Berverly Hills ou le Saint-Tropez d'Afrique.

Finie l’époque où la localité d’Assinie-Mafia, dans le sud-est du pays, était constituée de maisons faites de paille, de bambou et de bois. Cette presqu’île située entre l’océan Atlantique et la lagune Aby, à 95 km d’Abidjan, est devenue une plage de luxe. Si elle doit en partie sa renommée à la star internationale de reggae Alpha Blondy, qui lui a dédié une chanson dans son album Yitzhak Rabin en 1998, elle a aussi connu des temps plus difficiles quand, après le coup d’État militaire de décembre 1999, le climat d’insécurité en Côte d’Ivoire y a entraîné la fermeture des centres de vacances du Club Méditerranée et du Sporting Club Valtur. Mais ce temps-là, lui aussi, est déjà loin : aujourd’hui Assinie-Mafia s’est refait une beauté.

Un changement de décor imputable aux grosses fortunes du pays qui ont envahi les lieux pour y ériger leurs résidences secondaires. Ceux qu’on appelle à Abidjan « les grands quelqu’uns » – leaders politiques, hauts fonctionnaires, patrons – se sont créé un monde sur mesure sur cette plage paradisiaque.

Parmi les heureux propriétaires figurent notamment l’homme d’affaires Pierre Magne – président de l’Action pour le développement d’Assinie-Mafia (Adam) –, l’actuel ministre des Finances, Charles Koffi Diby, et son directeur général des impôts, Lambert Feh Kessé, l’ex-chef de gouvernement et candidat à l’élection présidentielle Alassane Ouattara, le président de la fédération ivoirienne de football, Jacques Anouma, l’architecte Pierre Fakhoury ou bien encore le couple présidentiel Laurent et Simone Gbagbo.

Bref ! que du beau linge. On a même baptisé la portion d’Assinie-Mafia située entre les km 3 et 19 « la pointe des milliardaires ». Référence à sa rivale immédiate, qui n’est autre que « la baie des milliardaires », sur l’île Boulay au large d’Abidjan.

Sous l’influence de ces nouveaux venus, la folie des grandeurs s’est emparée d’Assinie-Mafia. Des matériaux très sophistiqués sont utilisés pour bâtir d’imposantes villas. Le marbre de luxe importé d’Italie ou de Grèce a remplacé le bois. Des architectes de renom, ivoiriens comme Guillaume Koffi – qui s’est fait construire une magnifique villa –, ou expatriés, sont mis à contribution pour faire d’Assinie-Mafia une réplique de Beverly Hills (Californie) en miniature.

Certaines demeures sont équipées de Jacuzzi, de piscines débordantes à eau de mer, de boîtes de nuit privées ou de caves à cigares. D’autres fortunés y ont aménagé des pistes d’atterrissage pour les hélicoptères. De nouvelles règles d’urbanisation ont été édictées.

Assinie-Mafia est devenue une escale obligée de villégiature pour la jet-set abidjanaise et ses « accompagnateurs ». « Assinie est l’équivalent de Saint-Tropez en France », avoue dans un sourire un homme d’affaires qui y possède une grosse villa, avant d’ajouter : « Pourquoi partir en vacances en Europe, quand on a Assinie ? »

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte