Archives

Marc Rennard : confidences et « no comment »


Marc Rennard nous reçoit dans son bureau du 15e arrondissement de Paris, une pièce meublée sans ostentation. La cinquantaine dynamique, le Monsieur Afrique de France Télécom est volubile et affable. Sans détour, il évoque son origine savoyarde, son parcours, le cancer surmonté au début des années 2000. Les concurrents, il assure les prendre au sérieux, mais émet quand même des réserves sur le modèle low cost de l’indien Bharti. Seule condition posée à notre rencontre : « no comment » sur la politique d’acquisition du groupe français. Après deux tentatives pour aborder le sujet, il faut se rendre à l’évidence : Marc Rennard suit les consignes et n’en dira pas plus.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte