Politique

Formation navale française

La France va envoyer cinq formateurs pour assurer le fonctionnement d’une nouvelle école des métiers de la marine.

Mis à jour le 9 septembre 2010 à 16:37

Fruit de la coopération militaire française, une école de formation régionale aux métiers de la marine ouvrira ses portes, le 18 octobre, à Bata. L’établissement accueillera, la première année, une promotion de 16 élèves officiers et une autre de 16 élèves sous-officiers, tous équato-guinéens. L’année suivante, un tiers des élèves seront recrutés dans d’autres pays africains. La France envoie cinq formateurs – quatre hommes et une femme – pour assurer le fonctionnement de l’établissement et la dispense de l’enseignement. La France appuie déjà le pays d’Obiang Nguema dans le domaine de la formation des cadres et spécialistes des trois armées (air, mer, terre), ainsi que de la police. À terme, l’école sera installée à 30 km au nord de Bata, dans un nouvel établissement dont la construction a été confiée à Bouygues.