Politique

J.A. et vous

Mis à jour le 13 septembre 2010 à 10:50
Marwane Ben Yahmed

Par Marwane Ben Yahmed

Directeur de publication de Jeune Afrique.

Dans un mois, le 17 octobre très exactement, Jeune Afrique fêtera son cinquantième anniversaire. Un long chemin parcouru, un destin exceptionnel pour une publication à nulle autre pareille: un seul hebdomadaire pour un seul continent, du nord au sud du Sahara.

De sa naissance, à Tunis (sous le titre Afrique Action), à son entrée dans la force de l’âge, aujourd’hui, à Paris, Jeune Afrique s’est efforcé de tenir les promesses de sa devise, chère à son fondateur, Béchir Ben Yahmed: « Le devoir d’informer, la liberté d’écrire ». Cinq décennies consacrées à la recherche de la vérité, à l’analyse de l’actualité, à la couverture des grands événements, à la mise au jour de leur face cachée et de leur sens profond. Des millions d’articles publiés, d’histoires racontées, de secrets révélés et de personnalités dévoilées: une aventure unique, parfois épique, mais toujours stimulante.

Cette aventure est aussi et surtout la vôtre. Car vous, qui nous lisez depuis longtemps (certains depuis le début !) ou qui êtes venus à nous plus récemment, représentez la principale richesse de ce journal et sa raison d’être. Ce ne sont pas là des propos de circonstance : Jeune Afrique existera, conservera son influence et sa légitimité tant que vous serez assez nombreux à croire suffisamment en lui pour l’acheter chaque semaine, quoi qu’il vous en coûte.

Cet anniversaire, qui coïncide avec la longue série des célébrations marquant le cinquantenaire de l’indépendance de dix-sept nations africaines, est donc l’occasion de vous donner la parole. Comment nous avez-vous découvert ? Jeune Afrique a-t-il été important – et de quelle manière – dans votre vie ? Quel est le lien qui vous relie à nous? Que reste-t-il de nos combats d’hier et quels seront ceux de demain ? Comment envisagez-vous les cinquante prochaines années ? Quels sont vos rêves ou vos peurs ? Quel Jeune Afrique souhaitez-vous ? Autant de questions que nous nous posons chaque semaine et dont les réponses permettront de satisfaire au plus près vos attentes, sur le fond comme sur la forme. Nous publierons une sélection de ces témoignages à l’occasion de notre numéro-anniversaire, mais tiendrons compte de chacun d’entre eux. Pour poursuivre avec vous et pérenniser, sur papier ou sur internet, cette si belle aventure consacrée à la toujours jeune Afrique…


Nous vous invitons à nous faire parvenir vos contributions par courrier postal à Jeune Afrique « Témoignages 50 ans de J.A. », 57 bis, rue d’Auteuil, 75016 Paris, France, ou par courrier électronique à JA50ans@jeuneafrique.com