Politique

Tindouf hors de portée pour Sidi Mouloud

Mustapha Salma Sidi Mouloud, à Smara, le 9 août dernier. © Abdelhak Senna/AFP

L'inspecteur de la police du Polisario a finalement renoncé à rejoindre Tindouf où il risque de se faire arrêter.

Inspecteur général de la police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud n’a pas réussi à rejoindre Tindouf. Parti de Smara, au Maroc, le 30 août, il avait annoncé son intention de défendre dans les camps du Polisario la proposition d’autonomie du Sahara prônée par le royaume. Le policier se trouve actuellement à Zouérate, en Mauritanie, où il a loué une maison et où il compte de nombreux amis. « Il est en bonne santé, mais très attristé de n’avoir pas pu fêter l’Aïd el-Fitr avec sa famille », confie l’un de ses amis, qui l’a joint le 9 septembre. Craignant d’être arrêté s’il décidait de rentrer à Tindouf, tout en refusant que sa famille soit expulsée des camps, le policier envisage d’alerter l’ONU sur son sort.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte