Elections

Vers une alliance Kamerhe – Bemba ?

| Par Jeune Afrique
Vital Kamerhe : comment s’ancrer à l’Ouest ?

Vital Kamerhe : comment s'ancrer à l'Ouest ? © Vincent Fournier pour J.A.

Vital Kamerhe a rendu visite à Jean-Pierre Bemba, la bête noire du président Joseph Kabila, actuellement détenu par la Cour pénale internationale. Il cherche visiblement l’appui du parti de Jean-Pierre Bemba, en vue de la présidentielle.

Après avoir, en janvier 2008, dénoncé l’opération militaire conjointe entre la RD Congo et le Rwanda, et ainsi perdu le perchoir de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe continue de fourbir ses armes contre Joseph Kabila. Au cours de la première quinzaine du mois d’août, il a rendu visite à Jean-Pierre Bemba, la bête noire du chef de l’État, actuellement emprisonné à la Cour pénale internationale (CPI), pour lui proposer une alliance pour la présidentielle de 2011. Le calcul de Kamerhe est simple. Populaire dans l’est du pays, il n’a aucune chance de remporter l’élection sans un ancrage à l’Ouest. Or le Mouvement de libération du Congo (MLC), le parti de Bemba, est fort bien implanté dans cette région. En outre, la lenteur de la procédure à la CPI étant ce qu’elle est, il est vraisemblable que ce même Bemba ne pourra être candidat. Kamerhe se pose donc en alternative. Encore faut-il préciser les modalités de l’alliance. Un appel de Bemba à voter Kamerhe ? Une coalition entre un parti que ce dernier créerait et le MLC ? Autre interrogation : la réaction des ténors du MLC et, en premier lieu, de François Muamba, que sa position de numéro deux prédispose à briguer l’investiture de son parti.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte