Société

A la recherche des trésors perdus

Mis à jour le 12 septembre 2010 à 13:42

Les troupes américaines quittent l’Irak, mais les trésors de l’Antiquité, eux, rentrent à la maison. Le 7 septembre, les autorités irakiennes ont annoncé que 542 pièces de musée, disparues lors de l’invasion américaine en 2003, avaient été récupérées par le ministère des Affaires étrangères. Parmi elles, on trouve des objets de très grande valeur, dont une statue sans tête du roi sumérien Entemena de Lagash, qui a près de 4 400 ans. Comme 15 000 autres œuvres d’art, cette statue a été volée lors du spectaculaire pillage du Musée national de Bagdad, en 2003. Le lot comprend aussi des pièces plus récentes et parfois plus kitsch, comme cet AK-47 chromé ayant appartenu à Saddam Hussein. L’arme avait été dérobée par un soldat américain et exposée à Fort Lewis, aux États-Unis.

Des questions demeurent cependant sur la capacité du jeune État irakien à protéger ces œuvres. L’ambassadeur d’Irak aux États-Unis, Samir Sumaidaie, a rappelé qu’une précédente cargaison de 632 pièces anciennes avait été rapportée en Irak l’an dernier à bord d’un avion américain. « Elles sont arrivées au bureau du Premier ministre Nouri al-Maliki, et c’est la dernière fois qu’on les a vues », a affirmé le diplomate. Une commission devrait être mise en place par la primature pour enquêter sur la disparition de ces trésors.