Économie

Banque : un géant chinois en embuscade

Mis à jour le 23 septembre 2010 à 12:03

Industrial and Commercial Bank of China (ICBC) a fait sensation, en 2008, lorsqu’il a pris une participation minoritaire de 20 % dans le premier établissement sud-africain, Standard Bank. Plus grande banque du monde en termes de capitalisation boursière, ICBC a dégagé au deuxième trimestre 2010 son bénéfice net le plus élevé depuis son introduction en Bourse en 2006, à 5 milliards d’euros, un bond de 38 % par rapport à la même période en 2009. Et même si le groupe doit composer, comme toutes les autres banques publiques du pays, avec les mesures de l’État chinois pour contrer l’envolée record des crédits, il demeure un sérieux concurrent en Afrique. Sa participation dans Standard Bank lui permet de s’imposer naturellement comme partenaire financier des projets d’infrastructures sino-sud-africains comme le TGV Johannesburg-Durban, en discussion à Pékin au début de septembre lors de la visite du président Jacob Zuma.