Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : présidentielle 2010»

Voir tout le sommaire
Politique

La case Soro

Le chef du gouvernement, Guillaume Soro, est en poste depuis mars 2007. © VINCENT FOURNIER/J.A.

Avec sa garde rapprochée, le Premier ministre, Guillaume Soro, pense aussi à l’après-présidentielle. Discours, positionnement, projet politique... Rien n’est laissé au hasard.

Mardi 14 septembre, sur le coup de 13 heures, le portable de Me Affoussy­ Bamba, porte-parole des Forces nouvelles (FN), se met à vibrer. « Réunion ce soir à Abidjan du comité de réflexion stratégique », indique le SMS. Peu de personnes appartiennent à ce cénacle constitué par le Premier ministre, Guillaume Soro. Cette avocate inscrite au barreau de Paris, conseillère à la primature sur les questions juridiques, en fait partie.


Me Affoussy Bamba est la porte-parole des Forces nouvelles (FN).
© VINCENT FOURNIER/J.A.

Elle y retrouve deux autres « voix autorisées » : Ibrahim Sy Savané, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement et conseiller politique de Soro, et Méité Sindou, porte-parole du Premier ministre. Ce dernier, journaliste de formation, a quitté la direction de publication du quotidien Nord-Sud – même s’il continue à en tirer les ficelles – en juillet 2007. Il travaille notamment à la rédaction des discours du Premier ministre avec Alain Lobognon, conseiller spécial chargé de la communication.

Réunions stratégiques

Bras droit politique et homme de confiance de Soro, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Sidiki Konaté, ne rate quasiment jamais une réunion. Il est de toutes les missions sensibles, à l’étranger notamment. En mars dernier, il a accompagné le Premier ministre à Yamoussoukro pour négocier directement avec le chef de l’État et le ministre de l’Intérieur, Désiré Tagro, la formation du nouveau gouvernement et de la Commission électorale indépendante (CEI) après leur dissolution, un mois plus tôt.

Autre technicien très écouté, le ministre de la Justice, Mamadou Koné, vient d’être nommé secrétaire général par intérim des FN. Un poste sans réel pouvoir mais qui permet au Premier ministre de se démarquer un peu plus de l’ex-rébellion.

Dernier participant, le ministre de l’Industrie, Moussa Dosso, lien financier avec les comzones. Ce grand argentier avait mis en place la « Centrale » qui collectait les taxes au début de la rébellion. Au cours de ces réunions stratégiques, le Premier ministre fait le point avec ses collaborateurs sur la sortie de crise, le positionnement de la primature et des FN lors de l’élection présidentielle. On scrute aussi l’avenir et on discute du projet politique au lendemain de ce rendez-vous électoral.

Dacoury-Tabley sur la touche

Sur les questions militaires, le chef de gouvernement travaille directement avec le général Soumaïla Bakayoko, chef d’état-major des FN et véritable courroie de transmission entre l’aile politique et les ex-chefs de guerre. Il est également très proche du chef d’état-major adjoint et comzone de Séguéla, Wattao, et du commandant Fofié Kouakou, de Korhogo. Le premier lui a sauvé la vie à Bouaké lors de l’attentat de juin 2007, le second l’a aidé à mater le sergent-chef Ibrahim Coulibaly et ses hommes, qui ont voulu prendre la tête de la rébellion en 2005.

Pour le programme de sortie de crise, Guillaume Soro a fait de Paul Koffi Koffi, directeur adjoint de cabinet, sa cheville ouvrière. Inlassable travailleur, Koffi a survécu à la valse des chefs de gouvernement depuis 2000. Et participe à toutes les réunions stratégiques. Figure historique de la rébellion, Louis-André Dacoury-Tabley ne fait en revanche plus partie des intimes. Opposé à la signature de l’Accord politique de Ouagadougou, il a perdu la confiance de Soro, qui s’est également agacé de son indiscipline.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte