Société

Ce que le Sud attend de l’UPM

Mis à jour le 6 octobre 2010 à 10:25

Pour les citoyens des rives sud et est de Mare Nostrum, l’Union pour la Méditerranée (UPM) est porteuse d’espoir : 48 % des personnes interrogées sont intimement convaincues que ce projet permettra de développer l’innovation et l’entrepreneuriat, et 37 % sont prêtes à y croire. Elles sont 47 % à y voir une grande opportunité pour faire naître une conscience écologique, et 46 % attendent de cette organisation qu’elle dynamise la jeunesse et aide à promouvoir le respect de la diversité culturelle. Pour 42 % des sondés, cette union favorisera l’égalité des sexes, contre 16 % qui ne le croient pas. Derniers atouts potentiels : 39 % sont persuadés que l’UPM apportera plus de solidarité sociale, 37 % davantage de liberté individuelle et un plus grand respect des lois, et 34 % un meilleur partage de la spiritualité et des valeurs morales.