Sécurité

Le retour de Boubèye pour combattre Aqmi

| Par Jeune Afrique
L’ancien ministre de la Défense Soumeylou Boubèye Maïga.

L'ancien ministre de la Défense Soumeylou Boubèye Maïga. © Chérif Ouazani pour J.A.

L’ancien ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga, excellent connaisseur du Nord-Mali, devrait prochainement être nommé à un nouveau poste, pour mieux lutter contre Aqmi.

Ancien journaliste et ancien ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maïga a longtemps dirigé la Sécurité d’État à l’époque d’Alpha Oumar Konaré. Parfait connaisseur du Nord-Mali, il dirige aujourd’hui l’Observatoire du Sahara et du Sahel, et, à ce titre, est souvent consulté par le président Amadou Toumani Touré, notamment sur les innombrables problèmes posés par la présence de combattants salafistes dans la zone Tessalit-Kidal-Ansongo. Natif de la région de Gao et rival malheureux d’ATT en 2007, il devrait prochainement reprendre du service. Jouissant de la confiance des services algériens, incontournables partenaires dans la lutte contre Aqmi au Sahel, il est appelé à jouer un rôle central dans la mise en place du Centre de renseignement sur le Sahel (CRS), créé le 29 septembre à Alger.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte